E-Entraînement, E-Formation et Educ Pop 2.0

Espace de mutualisation pédagogique de formateurs du ministère des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative

Essai comparatif de plateformes FOAD


Les plateformes testées et le contexte d’utilisation

Dans cet article, je vous propose un comparatif de 4 plateformes de FOAD que j’ai utilisées en tant que formateur/tuteur, en fin d’article j’essaierai de croiser avec les avis des utilisateurs que j’ai recueillis…

Terminologie adoptée et public cible

Afin de comparer ces plateformes, je propose une première analyse de la terminologie employée par les concepteurs. Pour proposer une formation à distance dans ces plateformes, il faut la  structurer de la façon suivante:

  • Dans SPIRAL: Modules de formation -> Séance -> Activités (présentées en scénario pédagogique)
  • Dans Sporteef: Parcours de formation -> Sous-parcours -> Ressources (présentées comme listing d’un dossier)
  • Dans Moodle: Catégorie de cours -> Cours -> Sections (activités ou ressources organisées en scénario)
  • Dans Claroline: Liste des cours -> Cours -> Types d’activités ou ressources (Il faut utiliser le descriptif du cours pour indiquer un scénario pédagogique)

En pratique, il faut proposer une activité rattaché à la ressource dans Sporteef et inversement proposer des ressources rattachées à une activité dans SPIRAL. Moodle présente une solution médiane, où l’on peut alterner dans un scénario la présentation de ressources ou d’activités. Dans Claroline, il faut passer par une fonctionnalité « Parcours pédagogique » pour retrouver la présentation de type Moodle, activités ou ressources.
Ces différences peuvent paraître bénignes, mais elles révèlent la difficulté que j’ai eue à appréhender Sporteef et Claroline, alors que j’adhérai tout de suite à SPIRAL et Moodle.
Quand on conduit une formation avec des unités de compétences, la terminologie module/séances/activités de Spiral paraît plus appropriée. Je trouve dommage que Moodle parle de cours, je trouve le terme un peu limitant quand on parle d’activités en formation professionnelle (est-ce modifiable?). Parcours de formation dans Sporteef est parlant, mais ensuite la notion de sous-parcours n’est pas très représentative d’une réalité de pratique…

Ergonomie générale

Au niveau de l’ergonomie générale de la plateforme, SPIRAL et Moodle sont construites autour de l’activité. Les ressources, outils et moyens de communication proposés ne sont pas centraux (en clair ne sont pas proposés depuis la page d’accueil), ce sont des éléments rattachés aux différentes activités.
Je trouve que ces deux plateformes propose une présentation sous forme de scénario pédagogique simple à utiliser (c’est lié à une entrée par l’activité il me semble).
Au niveau de la gestion d’un planning de formation, Spiral propose une vue agenda qui permet d’organiser une semaine de formation à distance beaucoup plus simplement que sur les autres plateformes où il faut avoir recours à une double inscription sur des agendas que je ne trouve pas très pratiques.

Personnalisation et modifications

Pour Moodle et Claroline on peut tout modifier, c’est du logiciel libre, après il faut avoir la compétence technique pour intervenir sur les fichiers présents sur le serveur (pour Moodle c’est assez facile avec le système des templates ou plugins d’intervenir rapidement sur la personnalisation que ce soit au niveau de la forme avec le template ou des fonctionnalités avec les plugins, les forums Moodle en français sont alimentés…). Pour Spiral, l’équipe responsable du projet est réactive, mais surtout on peut paramétrer des sites internet de formation très facilement qui permettent de créer des entrées vers la FOAD de manière personnalisée. Dans l’état actuel, Sporteef ne permet pas beaucoup de paramétrages et personnalisation (sans passer par l’équipe de l’INSEP), il faudra voir ce que propose la nouvelle version…

Outils complémentaires

Sporteef propose des outils complémentaires comme la visio conférence par Elluminate live avec un véritable tableau blanc interactif, mais la vidéo (en streaming comme sur Dailymotion) n’est pas encore en service (Canal Insep en développement). Spiral propose wiki et enregistrement en direct avec une webcam. Nous voulions développer un module de cartographie lié à l’inscription sur Moodle, c’est possible mais il faut l’intégrer et donc du temps et de la technique.
Si je me refère aux évaluations des stagiaires, les outils complémentaires intégrés à la plateforme ne sont pas forcemment préférés à des solutions externes. En effet, les stagiaires apprécient la découverte et l’utilisation au quotidien d’outils comme Skype (pour audio et web-conférence), Dailymotion (vidéo en streaming), ScreenR (captation vidéo de l’écran pour des tutoriels), Facebook (gestion de groupe thématique et évènementiel)… Leur argument étant qu’ils se servent de ces outils immédiatement dans leur vie professionnelle alors que les outils proposés dans la plateforme ne leur sert que pour la formation.

Au niveau technologique, SPIRAL, Moodle et Claroline proposent des outils collaboratifs du type wiki, qui n’ont de sens que dans une utilisation avec un groupe en formation. J’ai donc perçu Sporteef d’avantage axé sur la mise à disposition d’outils pour accéder à la connaissance et au savoir, qu’au savoir-faire et savoir être nécessaires pour l’acquisition de compétences en formation professionnelle. Ces outils sont prévus dans la prochaine version de Sporteef, à voir…

Support et communauté en ligne

Quand on conventionne avec l’Université de Lyon pour Spiral ou l’INSEP pour Sporteef, on a recours aux équipes de développement. C’est prévu dans les conventions mais pas toujours évident en pratique. Pour vraiment avancer dans le paramétrage et la prise en main de la plateforme, il faut à mon avis aller sur place pour discuter avec les équipes.
Pour Moodle et Claroline, pas de support (à moins de passer par une SSLL Société de Service en Logiciel Libre), mais des communautés d’utilisateurs très présentes sur internet et une possibilité (liée au logiciel libre) d’intégrer des modules développés par les autres utilisateurs de la communauté. Un exemple, en 1 heure j’ai pu personnaliser totalement l’apparence de Moodle (presque aussi simple que de changer un thème WordPress).

Coût d’utilisation

Sur ce point de vue, c’est difficile d’établir une comparaison, je vais donc citer les fonctionnements proposés:
– Sporteef: tout est compris dans la convention avec l’INSEP, support et séminaires et nombre illimités de stagiaires, par contre il faut négocier le prix global par rapport au nombre d’outils complémentaires que l’on veut utiliser (entre 5000 et 15000€ par an)
– Spiral: convention pour établissement public en fonction du nombre de stagiaires inscrits, support compris (compter environ 3000€ (plutôt 1500€/an d’après Christophe Batier responsable du projet Spiral, voir commentaire ci-dessous) par an pour 1000 inscrits sur la plateforme et un espace de stockage suffisant)
– Moodle et Claroline sont des logiciels libres, donc pas de coût d’achat, mais il faut chiffrer le temps de développement et le temps nécessaires à passer sur les sites de communauté d’utilisateurs pour personnaliser les plateformes. Ensuite, il faut compter un hébergement performant (environ 500€ par an), qui pourra servir pour les autres sites de l’établissement.

Retour des utilisateurs

De manière générale, les retours sont partagés de cette sorte (quelque soit la plateforme):

  • point négatif: difficulté à s’organiser seul, lectures des consignes difficiles dans la plateforme
  • point positif: gérer son emploi du temps et s’entraider à distance pour les certifications grâce à l’expérimentation du travail à distance

Points particuliers:
Expérimentation de Sporteef avec le DEJEPS Badminton :lisibilité des consignes difficiles pour que les stagiaires se déplacent dans les activités proposées, ergonomie du forum pas très intuitive
Expérimentation de Moodle avec le BPJEPS TIC: utilisation d’outils externes (voir plus haut) permet de s’en servir professionnellement (donc ce n’est pas Moodle qui était mis en avant, mais tous les outils utilisés sur le web)

Conclusion personnelle

A travers ce comparatif, je comprends mieux pourquoi j’ai un peu plus apprécié le travail avec Spiral et Moodle, Spiral pour son ergonomie adaptée à la formation professionnelle et Moodle pour les possibilités de personnalisation et l’indépendance. Ce sont des outils que pas mal d’entre nous ont utilisés et j’aimerais bien avoir vos avis…

12 réponses à “Essai comparatif de plateformes FOAD

  1. Bernard BOUSIGUE décembre 13, 2010 à 11:02

    Pascal,
    Merci pour cette analyse.
    L’exercice est tout de même complexe quant aux multiples paramètres à intégrer, aux fondements de l’approche, au modèle économique, au système de mutualisation possible (CoP).
    Mon impression plus distante de l’aspect technique est que certaines plateformes sont développées par rapport à des objectifs pédagogiques et que d’autres sont développées par rapport à des objectifs économiques (grands comptes) donc très éloignées de la spécificité du champ « sport » (et éduc pop ; je ne vous oublie pas !). Si je voulais être quelque peu caricatural et dichotomique l’approche des logiciels libres est axée sur le plus pédagogique (communauté de développeurs passionnés) ; l’approche des plateformes à modèle économique « lourd » est axée sur le rendement et le retour sur investissement. Le fait de le comprendre ne résout pas tout au niveau de no(s)tre ministère(s) de tutelle.
    Très @micalement.

    • pchoteau décembre 14, 2010 à 8:33

      Tu as raison, et je pense que je dois rappeler ici le point de vue qui initie cette comparaison. Ce n’est en effet en rien un comparatif neutre et universel des qualités de ces outils:
      Je me place d’un point de vue très « Jeunesse et Sports en région ou département » avec de la formation professionnelle pour des groupes dépassant rarement les vingt personnes… De même quand j’ai commencé à travailler avec le service haut niveau c’était pour des pôles regroupant une quinzaine de scolaires. Mon objectif, dans ce comparatif, est de balayer des critères qui facilitent une adaptation aisée au contexte déterminé ci-dessus. C’est aussi pour ça que je n’ai pas décliné, comme critère, l’objectif ayant initié la création de ces outils, car me sentant peu influant depuis l’échelon local. Mais j’ai omis que notre groupe, lui, pourrait (et a déjà?) influer sur des choix ou des orientations…
      Amicalement,
      Pascal

  2. Batier Christophe décembre 14, 2010 à 1:50

    Bonjour
    Je tiens à apporter ces deux petites précisions :
    je ne sais pas d’où vous sortez ce chiffre de 3000€/ans pour Spiral car le tarif de Spiral hébergé pour les établissement publics sur nos serveurs est de 550€/an et 0.5€/an/utilisateur
    Et que la nouvelle version de Spiral qui sera disponible au printemps sera téléchargeable gratuitement et quelle est open source.
    C. Batier

    • pchoteau décembre 14, 2010 à 2:28

      Merci pour les précisions, dans cet article j’ai volontairement mis les coûts en fin (en disant que je ne pouvais pas comparer, vu les différences de fonctionnement) car l’utilisation d’une plate forme va surtout nécessité en interne des ressources humaines (donc mon 3000€ c’était un chiffre approximatif avec un millier d’utilisateurs et un espace serveur supplémentaire… il me semblait qu’en 2008, il y avait cette clause dans les conventions… mais je faisais parti d’un établissement qui s’est retiré sans avoir finalisé, il me semble, et ce contre mon avis, vu la manière dont j’ai apprécié Spiral pour les formations que je mettais en place).
      Heureux de savoir aussi que Spiral connect sera disponible en Open source (hier quand je suis allé sur le site, la proposition était de contacter votre équipe pour une installation sur les propres ses propres serveurs..).
      Amicalement
      Pascal

  3. Estelle Bolliet décembre 15, 2010 à 9:53

    Très intéressant Pascal, bravo pour cet article.
    Quelques remarques :
    Comme le dit Christophe, 3000 € pour Spiral me semble sur-évalué. Notre convention prévoit un forfait annuel de 400 € + 0.5€/an/utilisateur + 150 € par tranche de 1 Go d’espace serveur.

    Nous avons eu une présentation de la nouvelle version de Sporteef, d’après ce que nous avons vu ils ont amélioré certains points :
    – Une certaine décentralisation de l’administration : ils prévoient un fonctionnement par « domaines » équivalent plus ou moins aux instances de Spiral dans le sens ou il y a un espace dédié par établissement avec des administrateurs locaux. Contrairement aux instances qui sont « imperméables », les domaines sont toujours liés entre eux (possibilités d’échanges de ressources) et dépendants des supers-administrateurs de l’INSEP. C’est une construction pyramidale.
    – Une gestion pointue des droits individuels des formateurs et donc une liberté d’action accrue pour eux (…si l’admin leur accorde les droits bien sur)
    – Une personnalisation par domaine de l’interface et de la page d’accueil : choix du bandeau graphique et des couleurs de fond.
    Ce qui ne change pas :
    Pas d’outils collaboratifs à disposition des stagiaires, pas d’espace de dépôt ou d’échanges de ressources. Organisation des ressources sous forme de listing dossier. Activités dépendantes des ressources.
    Le prix d’utilisation n’était pas au programme de cette réunion…
    Je dirais qu’il y a des améliorations appréciables mais que cette plateforme reste construite pour une communication descendante prof => stagiaire qui correspond à la vision « grand compte » de Syfadis.
    Cependant ces observations découlent de leur démo, j’attends de tester par moi-même pour pousser l’analyse. Je prépare un tableau de comparaison des fonctionnalités Spiral/Spiral Connect/ Sporteef nouvelle version. Peut-être l’objet d’un article prochainement🙂

    • pchoteau décembre 15, 2010 à 9:04

      Salut Estelle,
      Merci pour les infos complémentaires, et j’attends avec impatience le comparatif des nouvelles versions des outils que j’ai utilisés. Pour Spiral connect, après avoir vu la présentation sur le site, j’avais l’impression qu’il y a une recherche d’intégration d’un outil de type « réseau social » avec profil et espace de discussion… un facebook professionnel en quelque sorte… est ce bien cela ? Tu me diras… C’est une recherche que j’avais avec mes partenaires de l’association Médias-cité, intégrer un outil réseau social orienté vers la gestion de porte feuille de compétence à long terme (animation d’un réseau de professionnel)… Nous nous étions penché sur l’intégration de Elgg dans Moodle… dont je parlais dans un post en réponse à l’article https://reseaufoad.wordpress.com/2010/10/20/formation-professionnelle-continue-quel-outil/ de Virginie…
      a+
      Pascal

  4. Olivier Lerouge janvier 1, 2011 à 10:49

    un petit commentaire de Marcel Lebrun en lien avec cet article sur mon mur facebook à l’adresse suivante http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=119130284819687&id=1010256798

    • Pascal Choteau janvier 5, 2011 à 8:56

      vraiment intéressant et ça fait le lien avec le post que je viens de publier: https://reseaufoad.wordpress.com/2011/01/05/leviers-et-freins-au-developpement-de-la-foad-chez-les-formateurs/

    • Olivier Lerouge août 31, 2011 à 8:04

      Voici au cas où le message qu’avait laissé Marcel Lebrun sur mon mur facebook

      « Pour ma part, je pense aux plateformes comme des tremplins pour promouvoir des pédagogies orientées vers la promotion de l’apprentissage. La promotion de l’apprentissage passera par les profs et formateurs qui passeront de l’optique « transm…ission » a l’optique « favoriser l’apprentissage ». Pour moi, l’élément important est que la « difficulté technique » n’oblitère pas ou n’inhibe pas les efforts pédagogiques indispensables. Si l’outil est complexe, bourrė de fonctionnalités … Il risque de bloquer l’enseignant. Sur ce point, j’en ai vraiment rien à faire des avis des spécialistes pour qui plus l’outil est complexe, plus c’est fun … Cecsont aux enseignants, aux utilisateurs à se prononcer … Les mots clés sont : simplicité, intuitivité.
      L’art ultime est la simplicité (Leonardo da Vinci). A quoi ça sert ces longues listes de fonctionnalités … 90% des profs utilisent les plateformes pour du dépôt de documents … Le problème n’est pas l’outil mais les mentalités !

  5. Pingback: Essai comparatif de plateformes FOAD « inter.not

  6. Pingback: La FOAD vu par des stagiaires, avantages, inconvénients et réflexions… « E-Entraînement et E-Formation

  7. Pingback: Critères pour choisir une plateforme FOAD (ou un ENT) et compétences requises pour l’administrateur | E-Entraînement et E-Formation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :