E-Entraînement, E-Formation et Educ Pop 2.0

Espace de mutualisation pédagogique de formateurs du ministère des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative

Ressources en ligne, MOOC, SPOC et FOAD, #différences, #face à face pédagogique?


Quelles #différences? Est ce les mêmes « choses » renommées au gré des modes et apparences prises dues à l’évolution des outils numériques? Même si quelque fois il peut y avoir un peu de ça, il me semble que c’est bien des usages et finalités totalement différents qui se cachent derrière ces acronymes. Je propose une comparaison rapide, puis en fin d’article des définitions et liens permettant de préciser ces ressources en lignes, MOOC, SPOC ou FOAD:

Les ressources en ligne sont pour moi un ensemble d’articles ou média cohérents présenté via une navigation web et donc une organisation logique (ce site même pourrait être un exemple).

Un MOOC, Massive Open Online Course, (voir définition plus bas) est plutôt un cours universitaire visant à l’acquisition de connaissances, mais, par rapport à des ressources en ligne, il propose une organisation dans l’avancée de l’acquisition (chemin vers la connaissance et temps suggéré) ainsi qu’une communauté apprenante mobilisée sur un temps donné.

Un SPOC, Small Private Online Course, serait un MOOC orienté vers un développement de connaissances (voir compétences?) professionnelles, donc à une visée moins universaliste et donc pouvant convenir à un public de professionnels concernés, d’ou le Small, même si le nombre de personnes touchées reste bien plus important que dans une formation professionnelle (notamment en FOAD).

La FOAD relève plus d’une modalité pédagogique dans le cadre d’une formation diplômante et/ou une formation professionnelle avec un volume horaire obligatoire indiqué. D’ailleurs la loi française reconnait cette modalité pédagogique dans la nouvelle loi sur la formation (voir l’article Decret FOAD) et elle est donc utilisable dans les dispositifs de droit commun pour le financement de la formation. Cette modalité de formation s’adresse donc à un groupe restreint (ou défini) avec présence et travail obligatoire, d’où, en corrélation, un suivi pédagogique de l’apprenant encadré et obligatoire de même.

Par exemple, nous pourrions créer un MOOC sur la prévision météo (connaissance universelle accessible à tous avec un prérequis scientifique à déterminer suivant le contenu proposé) et un SPOC sur l’utilisation de la météo pour performer en course à voile (et là j’aurais beau avoir des connaissances scientifiques, si je ne fais pas de voile, je ne pourrai pas suivre ce cours, d’où un public plus restreint visé, un public de professionnels de l’activité aussi). Ou encore une formation faisant recours à la FOAD pour diplômer des entraineurs de voile avec une intervention à distance sur l’utilisation de la météo en course à voile afin d’appliquer directement et travailler la compétence sur le lieu de stage, et donc sur le « terrain ». Enfin sur un site de ressources en lignes sur la météo et la voile, chacun pourrait venir piocher une info ou à contrario s’abonner et participer au site…

En ce qui concerne, la distinction entre MOOC connaissance universelle et SPOC connaissance professionnelle, c’est lors d’un stage de formation avec Marc Goffinet d’Actis Communication que j’ai découvert cette définition/concept que je trouve plutôt parlante.

Proposition d’une définition d’un MOOC, via  la plate forme de MOOC française FUN http://www.france-universite-numerique.fr:

Qu’est ce qu’un MOOC ?

La définition du terme MOOC, apparu en 2008, est assez flexible. Il répond néanmoins à quatre critères :

  • Massif, le cours peut accueillir un nombre, en principe, non limité de participants.
  • Open, le cours est ouvert à tous les internautes, sans distinction d’origine, de niveau d’études, ou d’un autre critère.
  • Online, l’ensemble du cours peut être suivi en ligne : cours, activités, devoirs, examens, etc. Même si des modules en présentiel ou des supports physiques (ex : livres) peuvent être proposés en parallèle du cours, ils ne sont pas indispensables à son suivi.
  • Course, il s’agit d’un cours avec des objectifs pédagogiques et un ou plusieurs parcours pédagogiques pour les participants, et non simplement de ressources diffusées en ligne.

Le SPOC se caractérise par une pédagogie connectiviste : les apprenants peuvent échanger entre eux tout au long de leur apprentissage à travers la communauté formé par le groupe privé d’apprenants qui sont en quelques sortes des « pairs » professionnels.

Voici un article sur Slate présentant ces MOOC et SPOC : http://www.slate.fr/story/78916/mooc-cours-internet-spoc

et une réflexion personnelle sur les mutations du face à face pédagogique, analysé ici pour la FOAD, mais à reprendre après expérimentation de MOOC et SPOC:

Norme et face à face pédagogique

Suite aux différentes expériences que j’ai menées, croisées avec les expériences des autres collègues du réseau, je constate que les environnements numériques utilisés pour mettre en œuvre la FOAD créent une nouvelle unité de lieu. Cette unité regroupe les trois lieux de formations que sont la salle de cours de l’organisme de formation, le lieu d’alternance professionnelle et le domicile du stagiaire ou plutôt son bureau, lieu de production de ses écrits. De plus, c’est un lieu, ou même un espace, où le formateur pourra organiser les croisements entre discussion collective et relations inter-individuels.

C’est un constat qui s’oppose à un des reproches les plus récurrent prononcer à l’encontre d’une formation à distance qui ferait disparaître le face à face pédagogique. Le face à face pédagogique est selon la norme AFNOR1 sur la formation une « Situation dans laquelle le formateur et le (ou les) apprenant(s) sont présents et en interaction pédagogique ». En fait, avec les sessions à distance ce sont des temps de présence dans un espace physique de la salle de cours qui disparaissent. Si l’on considère que l’espace numérique est aussi un lieu physique ou l’on se connecte, ou l’on écrit, ou l’on parle, cette unité de lieu proposée renforcerait donc le face à face à pédagogique en le prolongeant dans le temps et dans un espace plus ouvert que la salle de cours. C’est donc à mon avis une évolution de la norme cité ci-dessus et en aucun cas une disparition du face à face pédagogique que nous développons.

1AFNOR : Association Française de Normalisation

Une réponse à “Ressources en ligne, MOOC, SPOC et FOAD, #différences, #face à face pédagogique?

  1. Pingback: FOAD mode d’emploi: La distance au secours des modules « soporifiques  en présentiel | «E-Entraînement, E-Formation et Educ Pop 2.0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :