E-Entraînement, E-Formation et Educ Pop 2.0

Espace de mutualisation pédagogique de formateurs du ministère des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative

La formation en alternance est « à distance » par nature


Ou en d’autres termes, beaucoup de formateurs font de la FOAD sans le savoir depuis longtemps ! À la réponse à un sondage sur nos expériences FOAD, diffusé par une collègue, je signifiais que l’argument principal pour promouvoir la FOAD est le « O » de Ouverte: quand un formateur dit que la formation, « c’est le présentiel en centre », il néglige, il me semble, les 3/4 de la formation de l’apprenant (stagiaire dans le cas de la formation en alternance dont je parle dans cet article).

En effet, lors d’une formation en alternance, en moyenne, la moitié de la formation se réalise sur la structure d’alternance en lien avec le tuteur. Donc, si le formateur ne se soucie pas de l’alternance et ne crée pas d’espace de transition entre centre de formation et alternance, il ne s’occupe plus que du 1/4 restant!

Voici donc en trois points comment je vois cette ouverture permise par la FOAD:

Lier le lieu d’alternance au centre de formation:

Trop souvent, je trouve que la formation en présentiel en centre de formation reste déconnectée de l’alternance et des instructions données au stagiaire par le tuteur sur le terrain. Les stagiaires peuvent ressentir des oppositions entre le discours de leur formateur et celui de leur tuteur ou d’autres acteurs de la structure d’alternance, et ne pas trouver de lieu pour les confronter. Dans ce cas, le stagiaire restera dans une sorte de dichotomie entre ce qu’il faudrait faire et ce qu’il fait réellement.

Lors de certains moments, la déconnexion de la formation du lieu d’alternance est requise pour pouvoir analyser, prendre du recul et construire un cadre de compétences plus large qu’une seule adaptation au poste de travail.

Au vu de ces constats, ce qui me semble primordial, c’est que l’ouverture exploitable via la FOAD va permettre de confronter la réalité du terrain et les modèles théoriques, avoir une vraie considération de ce que le stagiaire apprend ou n’apprend pas sur son terrain professionnel. La FOAD permet en effet de déplacer le lieu de formation au gré de la volonté pédagogique et au final de mieux rassembler ces lieux voir de les réconcilier.

Renforcer les dynamiques de groupes et renforcer les liens entre stagiaires en dehors des horaires de bureau d’une formation en présentiel:

Il est nécessaire de considérer l’individu stagiaire dans sa globalité avec les interactions nécessaires qui lui sont personnelles. Il en aura besoin pour construire ses compétences. Depuis plus de vingt ans maintenant, le web n’a cessé d’évoluer, les usages pédagogiques liés à la distance également allant de l’enseignement en ligne au développement d’Environnements Personnels d’Apprentissage (EPA) (Schaffert et Hilzensauer, 2008). Aussi, les systèmes ou plateforme de FOAD (LMS) conçus sur le principe de l’EPA sont ouverts sur les médias sociaux, favorisent des usages sociaux dépassant le cadre de la formation, permettant plus facilement à une communauté apprenante de se mettre en place.

Je détaille un peu plus cette nécessité, en référence à la notion d’EPA (Espace personnel d’Apprentissage) dans l’article suivant: La notion d’Environnement Personnel d’Apprentissage au service du choix de plateforme FOAD

Innovation pédagogique

Il est intéressant aussi d’utiliser la FOAD pour certains temps de formation qui paraissaient rébarbatifs pour vos stagiaires. Une nouvelle modalité de formation permet de réinterroger le sens de l’apprentissage et de trouver des solutions en contournant le problème de départ. J’en présente deux exemples dans l’article suivant FOAD mode d’emploi: La distance au secours des modules « soporifiques » en présentiel. Les deux exemples présentés dans le lien précédent répondent aussi aux deux premiers points de cet article, à savoir, lier centre de formation et alternance et utiliser différentes dynamiques de groupes.

En conclusion, je pourrais dire qu’intégrer une démarche de FOAD à sa formation en alternance, outre une facilitation logistique dans le cas de déplacements longs et onéreux, est une opportunité pour interroger les pratiques pédagogiques, se rapprocher du lieu d’alternance, du tuteur et de la réalité d’action vécue par le stagiaire, renforcer les interactions et les dynamiques de groupes dépassant le seul groupe en formation et enfin une occasion pour innover et s’amuser!

Articles en rapport:

Côté formateur: Leviers et freins au développement de la FOAD chez les formateurs

Côté apprenant: La FOAD vu par des stagiaires, avantages, inconvénients et réflexions…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :